Les enzymes digestives, comment ça marche ?

Les enzymes digestives, comment ça marche ?

Les enzymes digestives sont des protéines qui accélèrent les réactions chimiques et agissent tout au long de notre tube digestif « comme des ciseaux" ; elles découpent les aliments en molécules plus petites et les transforment de l’état solide à l’état liquide pour contribuer à leur digestion par l'intestin. Un déficit en enzymes digestives est une cause majeure d’inconfort digestif et intestinal.

Les enzymes, comment ça marche ?

Les enzymes sont des protéines constituées d’acides aminés qui possèdent une capacité de catalyse : elles accélèrent les réactions chimiques.

Les enzymes rendent possible l’hydrolyse ou la transformation et la bonne assimilation de molécules complexes, les aliments, en molécules simples, les nutriments.

A chaque famille d’aliments correspond une famille d’enzymes qui contribue donc à la décomposition, la transformation et l’assimilation spécifique de cette catégorie d’aliments :

  • L’alpha-amylase transforme les glucides, l’amidon ou sucres en glucose
  • La protéase transforme les protéines en acides aminés
  • La lactase permet la digestion du lactose ; souvent, il serait d’ailleurs plus juste de parler de carence en lactase plutôt que d’intolérance en lactose
  • La lipase convertit les lipides en acides gras
  • La cellulase contribue à la digestion de la cellulose ou des fibres végétales
  • L’alpha galactosidase participe à la digestion des légumes crucifères

D’où viennent les enzymes ? Quelles en sont les sources ?

Les enzymes sont naturellement synthétisées par le corps tout au long du tube digestif :

  • Les glandes salivaires
  • Le pancréas
  • L’estomac
  • L’intestin.

Seule la cellulase est une enzyme non produite par le corps qui favorise pourtant le transit intestinal.

Quelles sont les causes d’un déficit enzymatique ?

 Plusieurs raisons peuvent l’expliquer :

Différentes raisons peuvent expliquer un déficit enzymatique :

  • Des troubles ou pathologies digestives qui empêchent les organes de produire et activer correctement les enzymes digestives
  • Des repas trop lourds, trop riches ou trop copieux face à la production d’enzymes naturelle ce qu’on appelle aussi une saturation du système enzymatique
  • Le contexte de repas qui empêche l’activité des enzymes : lors d’un repas trop rapide, la mastication est insuffisante. Les aliments arrivent alors en trop gros morceaux dans l’estomac et rendent le travail des enzymes plus compliqués.
  • Le vieillissement : la sécrétion d’enzyme diminue avec l’âge
  • La consommation de perturbateurs (médicaments, alcool)

 Quelles sont les symptômes d’un déficit enzymatique ?

Gaz, ballonnement, troubles du transit après les repas sont les principaux signes d’un déficit enzymatique ou d’une activité faible.

Mal découpés par les enzymes, les aliments arrivent au niveau de l’intestin, alors incapable de les assimiler correctement, où ils finissent par stagner et fermenter causant de nombreux désagréments digestifs dont nos si charmants gaz.

Une activité enzymatique réduite peut également justifier certaines intolérances alimentaires telles que l’intolérance au lactose.  

En effet, la lactase a pour rôle de dégrader et de permettre la digestion du lactose. Avec l’âge, certaines personnes ne produisent plus suffisamment d’enzymes lactase et développent une certaine intolérance au lactose. Si nous avons alors pour réflexe de diaboliser le lactose et les produits laitiers qui en contiennent, le problème réside en réalité au sein de notre système digestif et de notre activité enzymatique qui ne se montrent plus en capacité de les digérer.  

Comment améliorer la production d’enzymes ?  

La complémentation en enzymes permet de stimuler l’activité enzymatique et de digérer les aliments face auxquels notre système digestif se trouve parfois un peu dépourvu.

Toutefois, il s’agit d’un effet temporaire et lié à la prise ; les compléments alimentaires ne permettent pas de corriger sur le long terme le déficit enzymatique ; les enzymes apportées en complément ne colonisant pas l’organisme.

Pour réguler de manière durable l’activité enzymatique, une hygiène de vie adaptée est requise :

  • Alimentation variée et équilibrée
  • Eviction tant que possible de perturbateurs
  • Prise en charge des éventuelles pathologies digestives

 Article rédigé par Ginette et Josiane plateforme en ligne d’accompagnement dédiée au Syndrome de l’Intestin Irritable. 

Après 15 ans d’amitié et 10 ans d’errance, d’expériences incongrues, de tests et d’échanges quotidiens sur le sujet, Audrey et Audrey, deux amies d’enfance atteintes toutes les deux du Syndrome de l’Intestin Irritable ont décidé de mettre à profit leurs parcours tant professionnels que personnels et leur combat au quotidien, pour lancer Ginette et Josiane, un véritable coach pour mieux vivre avec le Syndrome de l’Intestin Irritable et plus globalement les troubles digestifs. Leur ambition ? Proposer des solutions concrètes mais aussi et surtout réunir patients comme professionnels de santé au sein d’une seule et même communauté afin de contribuer à faire un maximum de bruit autour de ce mal et de l’ériger en véritable mouvement.

Tu veux en savoir plus sur le fonctionnement des enzymes ?

Retrouve la vidéo d’Audrey et Audrey, les fondatrices de Ginette et Josiane > https://www.youtube.com/watch?v=6IIc6LSRDBQ&feature=youtu.be

Retour au blog

Nos produits

  • Vinaigre de cidre Archie
    DIGESTION & GLYCÉMIE

    Vinaigre de cidre Archie

    Notre Routine Best-Seller
    Prix habituel 14,90€
    Prix habituel Prix soldé 14,90€
    DIGESTION & GLYCÉMIE