Vaincre son acné grâce au vinaigre de cidre

Vaincre son acné grâce au vinaigre de cidre

Tonique au vinaigre de cidre archie

    • De l’eau
    • Du vinaigre de cidre archie
    • Une bouteille spray (idéalement en verre)
    • Option : 1 goutte d’H.E de tea tree ou de lavande bio

Diluer 1 volume d’eau pour 1 volume de vinaigre (ou moins selon la sensibilité de votre peau). Après le nettoyage, appliquer sur le visage.

Vaincre l’acné post-pilule naturellement. Toute une histoire et pourtant, avec le recul, un chemin pas si compliqué. La découverte du vinaigre de cidre y est pour beaucoup ! Il est très difficile de découvrir passé 25 ans, que la qualité de la peau, que tu arborais depuis toujours, n’était pas pérenne. C’est comme si sous pilule, ton grain de peau parfait vivait à sursis. Lorsque j’ai pris la décision de l’arrêter il a bien fallu apprendre à gérer les dégâts cutanés.

“j’aimerais bien l’arrêter moi aussi mais j’ai peur”

On a toute une bonne raison de vouloir arrêter ces hormones de synthèse mais avec l’effet rebond attendu, on comprend qu’il y a de quoi redouter le passage de l’autre côté. Pour ma part, j’ai arrêté sans transition, coupure nette. Les premiers mois se sont passés sans encombre, rien à déplorer. Ce n’est que 2 à 3 ans plus tard que les choses sérieuses ont commencé. Récit de cette épopée :

Après tentative infructueuse de suivi de prescription de dermatologue, de crèmes de parapharmacie et médicaments, c’est regarder du côté de l’alimentation qui m’a vraiment aidé. Si je suis arrivée à explorer cette piste c’est que je devenais sensible à chaque aliment que je mangeais. Il y avait clairement un problème qui allait de pair entre mon estomac et l’état de ma peau. “Actif à l’intérieur, ça se voit à l’extérieur…” tout ça tout ça. J’ai décidé de mener ma propre expérimentation.

1ère étape : Mission alimentation

J’ai été vegan pendant 7 ans. Toutefois, je m’octroyais à cette époque, et depuis peu, la consommation de fromage quand le coeur m’en disait (matin, midi, soir donc). Cela a été la première chose que j’ai arrêté. J’ai également commencé à regarder si certains aliments n’aggravaient pas mon acné. J’ai donc découvert que je bourgeonnais particulièrement lorsque je prenais : soja, noix de cajou, tomates, café, et last but not least : GLUTEN ! Dépitée.

Rôle du vinaigre de cidre dans mon acné

C’est là qu’est intervenu le vinaigre de cidre. Certes lorsque j’arrêtais de consommer ces aliments ma digestion s’en portait un peu mieux. Ce que j’ai surtout remarqué c’est que lorsque je prenais du vinaigre de cidre après leur ingestion, je n’avais absolument aucun problème à les digérer. Pas non plus d’apparition d’indésirables sur ma peau ! Alors pas besoin de trop de priver, pas de culpabilité pour vaincre l’acné post-pilule naturellement. C’est la première raison pour laquelle le vinaigre de cidre au quotidien ne m’a plus jamais quitté.

2e étape : Routine cosmétique

A chaque test de nouveaux produits, j’écoutais les conseils religieusement, de la pharmacienne à la vendeuse Sephora (j’étais paumée & chaque parole compte). Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au vinaigre de cidre, je suis tombée sur des montagnes d’articles vantant ses miracles sur l’acné en usage externe. Il faut savoir que le PH du vinaigre de cidre est le même que celui d’une peau saine, et qu’un vinaigre non pasteurisé contient de bonnes bactéries nécessaires à une flore cutanée bien portante et à la lutte contre une acné. Le podcast de Tim Ferriss (qui a, lui aussi, fait ses propres expérimentations), parlant de son acné et de l’importance des bactéries pour le visage me revenait. Ca a fait tilt (cf. notre article sur le vinaigre de cidre et ses bactéries).

Revoir les bases et découvrir l’usage externe du vinaigre de cidre contre acné

A décaper mon visage j’enlevais tout, les bonnes bactéries & les mauvaises, alors ma peau se sentait mal et produisait du sébum pour se défendre ce qui causait aussi l’apparition de mes boutons… C’est ce que j’en avais compris. Je me suis préparée un tonique visage composé d’eau + vinaigre de cidre et j’ai laissé le temps à ma peau de faire son travail, sachant que je lui apportais ce dont elle avait besoin. De là, j’ai entrepris une opération salle de bain minimaliste.

Côté savon j’ai fait simple : pour me démaquiller un savon d’alep et c’était réglé. Niveau crème, un échange magique avec mon copain m’a fait changer de façon de voir la vie :

“Mais t’as pas besoin de crème ! Est-ce que je mets de la crème moi ?
– Si je n’en mets pas ça tiraille, on n’a pas la même peau.
– Bah n’en mets plus tu verras ça tiraillera jusqu’à ce que ça ne tiraille plus.” …

Aujourd’hui ça ne tiraille plus. Je ne me lave le visage que quand il est maquillé ou sous la douche. Quand je me maquille, afin d’éviter l’assèchement causé par le fond de teint pas clean clean que j’utilise, je mets en base ce mélange : huile de jojoba (ou de nigelle) + aloe vera. Nickel.

J’admets qu’il est parfois difficile de remettre en cause l’idée selon laquelle les femmes doivent absolument porter de la crème, adopter une routine cosmétique particulière. Personnellement, donner sa chance à mon vinaigre et aux processus de régénération naturelle de ma peau a été la meilleure idée que j’ai eue pour venir à bout de mon acné.

La petite coquetterie que j’ai gardé c’est de faire mon masque vinaigre de cidre + argile 3 fois par semaine. Il illumine et rend ma peau toute douce, je l’aime (c’est aussi pour ça qu’on le vend ;-).

3e étape : Maintenir sur le long terme

Aujourd’hui je connais ma peau. Chaque jour j’affine un peu plus mes connaissances sur ce qui lui plait, ne lui plait pas. Je sais que mon vinaigre de cidre, entré dans ma vie il y a 3 ans, ne me quittera plus jamais, que ce soit dans mon ventre ou sur mon visage. Je sais qu’en période de règles il y aura 1 ou 2 nouveaux petits potes pour quelques jours et un peu plus de reliefs sur mon front mais c’est ok. Ma peau vit et elle est suffisamment nette pour moi. Je ne m’interdis plus rien, je sais que la situation peut être sous contrôle. J’évite juste de faire trop travailler mon organisme inutilement.

Niveau cosmétique je suis devenue imperméable aux discours “peau nette” vantées par les vendeurs de cosmétiques. J’accorde encore beaucoup de crédit aux huiles végétales & aux petites marques beauté aux formules clean en revanche, mais en utilise très peu.

Combien de temps ça a mis ?

Si on compte tout le processus avant d’avoir trouvé ma routine actuelle ? 2 ans.

Si on compte dès le moment où je me suis posée les bonnes questions, ai commencé à prendre mon vinaigre de cidre et ai modifié mon alimentation ? 2 jours. Les effets sur ma digestion ont été immédiats et véritablement en 3 semaines j’avais retrouvé une peau qui me satisfaisait réellement.

Je n’ai pas la prétention d’avoir ici un remède miracle et universel. En revanche, après 2 ans de tests infructueux, de recherches, de lectures, avant de tomber sur ma routine, je pense avoir saisi quelques trucs. Alors si je peux faire gagner du temps à celles qui passeront par là, sur comment vaincre l’acné post-pilule naturellement, c’est tout ce qui compte. J’ai l’infini certitude que 90% du mauvais état de notre peau s’explique par des déséquilibres internes mais que nous sommes tous différents. Je pense aussi qu’il est vain d’imaginer qu’une routine cosmétique seule viendra à bout de problèmes cutanés.

Aujourd’hui ce sujet me fascine et j’en suis presque à remercier mon acné de m’avoir amenée à découvrir le vinaigre de cidre et à mener toute cette exploration. J’ai dit presque…


Article précédent Article suivant