Le vinaigre de cidre : l'allié d'un moral au top

Le vinaigre de cidre : l'allié d'un moral au top

 

Parmi les nombreux bienfaits que le vinaigre de cidre offre à notre santé, vous avez peut-être entendu parler de son impact sur le moral et de son action anti-dépression. Etrange lien pensez-vous peut-être ! Pas tant que ça quand on sait que le vinaigre de cidre brut a un effet direct sur le microbiote et à quel point le microbiote impacte la santé mentale.

Avant de pouvoir expliquer un quelconque lien biologique, une étude réalisée par le College of Health Solutions Arizona en 2021 a d’ailleurs permis d’observer une réduction de la dépression de 20 à 34% sur un groupe de jeunes adultes ayant bu du vinaigre quotidiennement pendant 4 semaines par rapport à un groupe n’en ayant pas ingéré.

 

Archie et le microbiote

Le microbiote, si ce terme vous évoque un charabia scientifique ou un sujet en vogue pas vraiment compris, c’est l’autre mot pour la flore intestinale. L’appellation flore reste d’ailleurs plus jolie, il n’y a pas de doute.

 

Alors à quoi correspond cette flore intestinale, que l’on veut tant avoir en bonne santé ?

Il s’agit tout simplement d’une colonie de bactéries (100 000 milliards de micro-organismes pour être plus précis) présente dans nos intestins, de la même façon qu’il y en existe une dans notre bouche, dans nos poumons, sur notre peau ou encore dans notre appareil génital. Dans cette colonie, il y a de bonnes bactéries mais aussi quelques mauvaises. Ce qui induit une colonie en bonne santé, c’est un bon ratio entre les bactéries amies et les bactéries pathogènes.

 

 

Lorsque les bonnes bactéries sont en nombre supérieur, tout va bien. Elles ont alors la capacité d’éliminer les intrus à qui il pourrait prendre l’envie de se développer. En revanche, lorsque les bonnes commencent à être dépassées, le chaos s’installe. Ce chaos bactérien s’appelle la dysbiose.

 

Pour ne pas en arriver là, il est donc sympa de donner de temps en temps un petit de pouce à notre colonie amie. C’est là que le vinaigre de cidre intervient ! De par sa richesse bactérienne et ses bons acides, le vinaigre de cidre a le pouvoir de renforcer les troupes de bonnes bactéries et de tuer les pathogènes.

 

Ce pouvoir du vinaigre, que l’on connaît de façon empirique depuis des siècles (Hippocrate le plaçait déjà comme un produit faisant des miracles contre les infections), est aujourd’hui étudié par la science.

 

Des tests réalisés en laboratoire ont démontré l’action anti bactérienne du vinaigre de cidre contre l’escherichia coli, le staphylococcus aureus et le candida albicans, les bactéries dont les formes pathogènes sont le plus souvent responsables des dysbioses intestinales. Une étude réalisée en 2018 nous apprend que le vinaigre de cidre brut vient altérer l’intégrité cellulaire, les organites et l’expression des protéines de ces bactéries néfastes.

 

Comme d’autres antibiotiques naturels, le vinaigre ne détruit que les bactéries pathogènes sans altérer les bonnes. Smart !

 

Un microbiote en forme pour un moral au top

 

Vous l’avez donc compris, le vinaigre de cidre brut est un allié précieux pour le microbiote. Et qui dit microbiote en forme dit moral au beau fixe. Ici aussi, les recherches avancent et sont déjà unanimes. Le microbiote a un lien direct sur le cerveau. Il suffit d’ailleurs de transplanter le microbiote d’un être vivant sur un autre pour observer une modification de ses humeurs.

 

Pourquoi ? Plusieurs actions sont mises en cause.

D’abord, les intestins contiennent de nombreux neurones, ils communiquent donc de façon directe avec le cerveau. La sérotonine, neurotransmetteur de la sérénité, est d’ailleurs en grande partie produite dans nos intestins condition que ces derniers soient en bonne santé. Une autre explication, publiée dans Nature Communications en décembre 2020, avance qu’en cas de déséquilibre de notre colonie bactérienne, des lipides normalement présents dans le sang et le cerveau et nécessaires au fonctionnement de ce dernier disparaissent des radars. Lorsque ces métabolites lipidiques, appelés cannabinoïdes endogènes, ne sont plus présent dans la zone du cerveau responsable des émotions, l’état dépressif apparaît. Lorsque l’on réintroduit des bonnes bactéries, ces métabolites lipidiques réapparaissent et l’humeur revient au beau fixe.

 

Il existe donc bel et bien des bactéries anti dépresseurs, que nous appelons « psychobiotiques ». Pour garder un équilibre bactérien au top naturellement et donc un bon moral, le mieux reste d’intégrer de façon régulière à son alimentation des ingrédients naturels qui vont nourrir notre colonie de bactéries amies ! Archie en fait partie !

 

Par Léa Pellerin

Article précédent Article suivant